Navigation – Plan du site

14-2 | 2016
Vol.14, n°2

Sous la direction de Daniel Roulland

Ce volume regroupe 4 contributions très différentes. Les deux premiers articles sont consacrés à la linguistique africaine occidentale : Alain Adekpaté propose pour deux langues kwa (agni et baoulé) d’unifier le traitement des traits tonals de l’affixation des bases verbales. et François Blé Kipré, pour le bété, langue kru, explore le rapport, dans le syntagme génitival, entre possession (inaliénable ou aliénable) et détermination (directe ou indirecte), pour se prononcer contre un trait sémantique unique dont la présence ou l’absence déterminerait la construction. Ensuite, Aurélie Barnabé, à partir d’un corpus électronique, propose d’actualiser la typologie existante du schème-image de la trajectoire (« chemin »), car si l’attention a jusqu’ici été surtout portée sur le mouvement, il reste à caractériser le schème du « chemin de localisation », aux plans conceptuel, sémantique et morpho-syntaxique, en regard de la non-localisation.Enfin, dans le domaine du traitement automatique des langues, Solenn Le Pevedic et Denis Maurel comparent les campagnes françaises existantes d’annotation des entités nommées avec la TEI (Text Encoding Initiative), et en présentent les balises et leur utilisation en place de celles du programme Quaero.

  • Logo Université de Poitiers
  • Logo MSHS de Poitiers
  • Logo CerLiCO
  • Revues.org