Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Depuis trente ans, les phénomènes de cohésion et de cohérence font l’objet d’une attention de plus en plus soutenue en linguistique du texte ou du transphrastique. Se pose cependant le problème d’un cloisonnement progressif et inévitable entre des analyses qui se différencient nécessairement par leurs objectifs et leurs cadres théoriques. Nous pensons que ce cloisonnement peut fragiliser les rapports entre les niveaux fondamentaux d’organisation qui, loin de former des objets d’étude indépendants, dialoguent entre eux pour constituer le texte en tant qu’unité globale et interprétable. Aussi, l’attention des contributeurs de ce numéro de Corela, porte-t-elle plus spécifiquement sur certaines articulations qui permettent de mieux rendre compte de la complexité de l’organisation textuelle :

  • les rapports, d’un point de vue théorique, entre cohésion et cohérence : Mathilde Salles discute de la question de la subordination de la cohérence à la cohésion, et donc de la cohésion comme facteur de cohérence.

  • les rapports entre niveaux transphrastiques et cohérence textuelle : Catherine Schnedecker énonce les contraintes pesant sur l’apport informationnel de certaines anaphores définies ou démonstratives ; Guy Achard-Bayle étudie les subordonnées en « Si P » qui répondent à la définition des cadres discursifs.

  • l’évaluation des typologies des relations de discours : Francis Cornish examine les points d’articulation entre la cohésion du texte et la cohérence du discours. L’article présente ainsi une critique de l’approche de la Rhetorical Structure Theory (RST) de W.C. Mann et S.A. Thompson.

  • les rapports entre séquences d’organisation textuelle et unités lexicales : Dominique Legallois met en évidence la complémentarité entre des modes d’organisation et d’interprétation des discours (séquences d’enchaînement) avec un certain type de noms « sémantiquement » sous-spécifiés.

2Ces travaux (mis à part l’article de G. Achard-Bayle qui nous fait l’amitié de se joindre à nous) ont été discutés lors d’une journée d’étude (caniculaire) organisée en mai 2005 par le CRISCO (Centre de Recherches Interlangues sur la Signification en Contexte) à l’Université de Caen, dans le cadre de l’opération « Organisation des textes et cohérence des discours » (qui donne donc son nom au numéro). Cette journée faisait écho à une autre séance organisée en décembre 2002 dont l’ensemble des contributions a été publié dans le récent numéro 163 de la revue Langages, intitulé Unité(s) du texte.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Dominique Legallois, « Editorial », Corela [En ligne], HS-5 | 2006, mis en ligne le 27 octobre 2006, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://corela.revues.org/1424

Haut de page

Auteur

Dominique Legallois

CRISCO (CNRS – FRE 2805) – Université de Caen

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Corela – cognition, représentation, langage est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Poitiers
  • Logo MSHS de Poitiers
  • Logo CerLiCO
  • Revues.org